| More

Sur la philosophie africaine

Friday 2 August 2013, author(s)-editor(s) Paulin Hountondji

Beaucoup d’auteurs africains contemporains restent les prisonniers de la recherche d’une conception du monde, d’une philosophie, résidant dans une arne «africaine», unique pour tout le continent, renvoyant à un passe mythique. Paulin Hountondji montre comment ces étranges constructions conceptuelles ont pu jouer un rôle positif dans la résistance menée par les intellectuels à la domination coloniale : ils répondaient ainsi à la négation de l’opprime contenue en elle; réponse cependant ambiguë, ne serait-ce que parce qu’elle était bâtie sur des principes tires des travaux d’ethnologues européens, le Père Tempels en particulier. Les indépendances ont ouvert une nouvelle période historique; ces mêmes élaborations philosophiques ont changé de sens : jadis expression d’une certaine résistance anticoloniale, elles sont désormais une idéologie justifiant et renforçant les dominations étatiques contemporaines; les intellectuels qui les fabriquent ne sont plus que les «griots» des régimes en place. En analysant sans complaisance les œuvres de Nkrumah et celle, entre autres, du Camerounais Towa, du Rwandais Kagamé. Hountondji met à nu et dénonce cette inversion. L’entreprise critique dont ce livre pose les jalons lui apparait être l’étape nécessaire sur le chemin de «la libération de la créativité théorique»-des peuples d’Afrique, de leur participation à part entière au débat intellectuel universel!

================

Many contemporary African writers remain trapped in the quest for a worldview, philosophy, supposing a single “African” demesne to explain the entire continent, referring to a mythical past. Paulin Hountondji shows how these strange conceptual constructions have played a positive role in the resistance led by intellectuals of colonial rule: they responded to the negation of the oppression that it comprised of, but it was an ambiguous answer, especially because it was built on the principles derived from the works of European ethnologists, particularly the Père Tempels. Independence opened a new historical period; these philosophical elaborations changed direction: once an expression of anti-colonial resistance, they are nowadays an ideology that justifies and reinforces the dominance of the contemporary state; the intellectuals who create them are today only the “griots” of the regimes in place. Analysing without complacency the work of Nkrumah, of the Cameroonian Towa, and of the Rwandan Kagamé, amongst others, Hountondji exposes and denounces this antagonism. To him, the critical project proposed in this book seems a necessary step on the way to “the liberation of theoretical creativity,” the peoples of Africa and their full participation in the universal intellectual debate!

Purchase on African Books Collective

Purchase AMAZON

ISBN 9789956790326 | 244 pages | 229 x 152 mm | 2013 | Langaa RPCIG, Cameroon | Paperback