| More

Soleil et ombre

Friday 9 April 2010, author(s)-editor(s) Bill F. NDI

In this collection, Bill F. NDI resorts to more sagacious versification (rhyme constraints, alliterations and at times the alexandrine) in which appear marked influences of many a French poet. Some of his more audacious poems bring to mind Calligrams and typography of Appolinaire and Paul Éluard respectively.

Purchase on African Books Collective

Purchase on MSUPress

Purchase AMAZON

ISBN 9789956616299 | 62 pages | 203 x 127 mm | 2010 | Langaa RPCIG, Cameroon | Paperback

2 Book Reviews

  • Soleil et ombre 9 April 2010 11:20, author(s)-editor(s) Hélène Jaccomard

    Dans ce recueil Bill F. Ndi a recours à des constructions versifiées plus sages (contraintes de la rime, jeu des allitérations, alexandrins parfois), où transparaît l’influence des poètes de France. Ainsi certains poèmes plus audacieux rappellent les calligrammes d’Apollinaire ou la typographie à la Paul Eluard.

    Hélène Jaccomard, University of Western Australia, Perth

  • Soleil et ombre 9 April 2010 11:20, author(s)-editor(s) Daniel Delas

    Pour évoquer ces moments étranges où le soleil brille à travers la pluie la langue française possède l’heureuse expression: « C’est Jean qui rit et Jean qui pleure. » Transposons en « William qui pleure / William qui rit », pour tenter de faire sentir le charme de la musique moqueuse, persifleuse et aiguë d’une petite flûte qui perce obstinément la pesante chape de silence qui étouffe la voix des petites gens, d’autant plus humiliés et offensés qu’il s’agit de minoritaires, comme s’ils étaient d’un autre noir que les autres et d’une autre humanité que nous.

    Daniel Delas, Professeur Emérite des sciences du langage, UCP